Site dédié aux professionnels de santé

Gynécologie

La gynécologie est une spécialité médicale consacrée à la santé et au bien-être de la femme, et plus précisément à son organisme et à son appareil génital. La gynécologie se divise en plusieurs branches :

-          La gynécologie médicale : elle a pour objet le diagnostic et le traitement des maladies de l’appareil génital et du sein (maladies du sein, de l’utérus, sexuellement transmissibles…) ;  le dépistage, la prise en charge et le suivi des cancers génitaux et mammaires ; le traitement des troubles fonctionnels de la ménopause et du cycle de la contraception.

-          La médecine de la reproduction : est consacrée au traitement de la stérilité et l’infertilité du couple

-          La gynécologie-obstétrique : s’intéresse au suivi et à la surveillance de la grossesse, des maladies pouvant se déclarer durant cette période, à la prise en charge de l’accouchement et des suites de couches. 

-          La médecine anténatale : se concentre sur le développement du fœtus, sa morphologie, ses aptitudes physiologiques…

-          La chirurgie gynécologique : traitement des tumeurs bégnines ou malines

Les Laboratoires Gyneas accompagnent et répondent aux besoins des gynécologues depuis des années.  Ils sont les experts de :

  • • La gynécologie médicaleExploration fonctionnelle, prélèvements, biopsie vulvaire, implants contraceptifs, pessaires, biopsie endomètre, proctologie, colposcopie, insémination artificielle.
  • • L'obstétrique : Tests diagnostic RPM, détection de pouls fœtal, dépistage anténatal, pression intra-utérine, amnioscopie, salles de naissance, packs de soin, soins gynécologiques, anesthésie para-cervicale, aspiration endo-utérine.
  • • Le traitement du col : Electrodes cervicales, électrodes coagulation, spéculums éclairants
  • • L'imagerie médicale : Papier thermique, protections de sonde, Gel échographique (gel de contact), hystérographie, hystérosalpingographie, sénologie, échographe
  • • L'instrumentation métal : Stérile à usage unique ou réutilisable.
  • • Le diagnostic : Tests diagnostic, prélèvements, tests (ovulation, grossesse), thermomètres, tensiomètres, stéthoscopes.
  • • Autres domaines d'intervention : sets de pansement, sets d'intervention, équipement du cabinet (lampes, divans d’examen, draps d’examen...)

Spéculum Cusco Gyneas à usage unique / 100

Afin de répondre au mieux aux besoins des gynécologues et compte tenu de la diversité des domaines de la gynécologie, Gyneas sélectionne et propose la plus large gamme de produits, matériels et dispositifs gynécologiques, avec bien évidemment les produits les plus référents de la gynécologie :

 

Gynécologue

Le médecin qui pratique la gynécologie est le gynécologue. Il s’occupe de la physiologie et des affections de l’appareil génital féminin.

Selon la raison de la consultation, le gynécologue va réaliser plusieurs examens : 

-          Le frottis : le frottis est un examen gynécologique qui consiste à prélever des cellules superficielles au niveau du col de l’utérus. Le frottis de dépistage est le meilleur moyen pour prévenir le cancer de l’utérus. Cet examen gynécologique indolore est indispensable pour toutes les femmes âgées de 25 à 65 ans. 

-          Le toucher vaginal : le gynécologue va introduire deux doigts dans le vagin afin de pouvoir ausculter par voie interne le vagin, le col de l’utérus, l’utérus et les ovaires. 

-          La palpation des seins : cet examen de routine permet de détecter la survenue d’une éventuelle anomalie. Le médecin va palper les seins, les aires ganglionnaires sous axillaires et sus claviculaires. 

-          L’échographie : l’échographie est une technique d’imagerie médicale basée sur l’utilisation d’ultrasons, qui permet de dépister de nombreuses pathologies.  Grâce à une sonde, le médecin va pouvoir visualiser des images de l’intérieur du corps. L’échographie est également l’outil indispensable lors du suivi de grossesse et va permettre au médecin d’étudier avec précision la croissance du fœtus, détecter d’éventuelles anomalies et déterminer le sexe du bébé. 

-          L’amniocentèse : c’est un examen qui consiste à prélever du liquide amniotique par ponction. Il est prescrit pour éventuellement dépister d’éventuelles anomalies. 

-          Pratiques cliniques liées à la procréation médicalement assistée  

-          L’accouchement : présent lors de l’accouchement, le gynécologue prend la décision de recourir à une césarienne ou d’utiliser des instruments (ventouses, forceps ou spatules).

 

Le gynécologue doit être consulté pour plusieurs raisons :

-          Maladie du sein

-          Troubles à l’utérus, au vagin.

-          Suivi de grossesse

-          Besoin d’une méthode de contraception (anneau vaginal, pilule, patch, dispositifs intra-utérins hormonaux, implant…)

-          Ménopause

-          Infertilité 

 

Il existe toute une gamme de produits destinés à la pratique de la gynécologie.  Ces instruments de gynécologie peuvent être à usage unique ou non. S’ils ne sont pas à usage unique, il est important de les stériliser après chaque usage avec des produits de désinfection par exemple. Les instruments gynécologiques peuvent être des instruments de prélèvements, des matériels d'analyses, des outils de technologiques… :

Pessaire Gyn&Cube

 

Le gynécologue se consulte soit en cabinet médical, en milieu hospitalier ou encore dans un centre de planning familial.

 

Sage-femme

La sage-femme exerce une profession médicale, en ville, à l’hôpital ou en clinique. Elle accompagne la femme avant, pendant et après l’accouchement. Elle assure le suivi médical de la grossesse (échographies, examens…) et assure également le suivi psychologique de la future maman et sa préparation à l’accouchement classique ou en piscine, à travers différentes séances (exercices de relaxation, sophrologie, yoga…)

Elle est responsable du bon déroulement de l’accouchement. Grâce à des technologies de pointe  (monitoring, échographie…), la sage-femme pose le diagnostic du début de travail, suit son évolution et assure l’accouchement en toute autonomie. En cas de complications, elle doit agir très vite pour faire appel au gynécologue-obstétricien ou au chirurgien.

Après l’accouchement, elle s’occupe du nouveau-né, lui prodigue les premiers soins et contrôler ses réflexes. Elle pratique la réanimation néonatale si besoin, en attendant le pédiatre. Cependant, si un problème médical survient (hypertension artérielle, diabète, menace d’accouchement prématuré…) ou un problème obstétrical (présentation par le siège, jumeaux…) elle est accompagnée du gynécologue-obstétricien. Elle va également prodiguer les soins nécessaires au rétablissement de la maman (rééducation périnéo-sphinctérienne,…)

Elle va également suivre la maman et son bébé, tout au long de leur séjour à la maternité. Elle accompagne et conseille la maman si cette dernière souhaite allaiter, mais donne aussi les conseils nécessaires si les parents souhaitent donner le biberon. La sage-femme est en mesure de prescrire, délivrer une ordonnance pour la pilule contraceptive et assurer un suivi gynécologique de prévention, si la patiente ne présente aucun risque.

Mais son rôle et ses compétences ne se limitent pas à la grossesse. En effet, la sage-femme :

-          prescrit et pratique les vaccinations de la maman et de son nouveau-né 

-          réalise un examen des seins 

-          effectue un frottis, examen qui permet de dépister le cancer du col de l’utérus 

-          pose un stérilet et prescrit toutes les différentes méthodes de contraception  

-          pratique la rééducation du périnée au moment de la ménopause, en cas de fuites urinaires… 

-          réalise des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse dans les conditions définies par la loi. 

-          assure des consultations liées aux addictions notamment en matière de tabacologie, auprès des femmes dans le cadre de leur suivi de grossesse ou lors de leur suivi gynécologique de prévention.

  

Afin de répondre au mieux aux besoins des sages-femmes, Gyneas a sélectionné pour vous les produits nécessaires pour faciliter votre quotidien :

-          Le doppler fœtal : ce petit boîtier permet de détecter le pouls, d’écouter le cœur du bébé et de déceler des anomalies voire certaines pathologies gestationnelles. 

-          Le moniteur fœtal/cardiotocographe : permet de réaliser à la fois un enregistrement du rythme cardiaque fœtal et un enregistrement des contractions utérines. 

-          Un échographe : appareil dont la technique d’imagerie est basée sur l’utilisation d’ultrasons, qui permet de dépister de nombreuses pathologies.  Grâce à une sonde, le médecin va pouvoir visualiser des images de l’intérieur du corps. L’échographie est également l’outil indispensable lors du suivi de grossesse et va permettre au médecin d’étudier avec précision la croissance du fœtus, détecter d’éventuelles anomalies et déterminer le sexe du bébé. 

-          Une sonde vaginale : qui aide les femmes qui souffrent de vaginisme, et qui permet également la rééducation du périnée des jeunes mères. 

-          Un divan gynécologique : élément primordial pour rassurer votre clientèle mais aussi pour permettre de pratiquer tous vos examens dans les conditions optimales. 

-          Instruments à usage unique : spéculums gynécologiques, pinces,… 

-          Consommables : gel pour échographie, gants d’examen, compresses, draps d’examen… 

-          Gamme de rééducation périnéale : pessaires, dilatateur vaginal, perles d’exercices, masseurs intimes…

 

Dans la majorité des pays, le métier de sage-femme est considéré comme une profession paramédicale. Son statut et ses compétences sont différents.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le métier de de sage-femme est défini comme :

« Une personne qui a suivi un programme de formation reconnu dans son pays, a réussi avec succès les études afférentes et a acquis les qualifications nécessaires pour être reconnue ou licenciée en tant que sage-femme. Elle doit être en mesure de donner la supervision, les soins et les conseils à la femme enceinte, en travail et en période post-partum, d'aider lors d'accouchement sous sa responsabilité et prodiguer des soins aux nouveau-nés et aux nourrissons. Ses soins incluent des mesures préventives, le dépistage des conditions anormales chez la mère et l'enfant, le recours à l'assistance médicale en cas de besoin et l'exécution de certaines mesures d'urgence en l'absence d'un médecin. Elle joue un rôle important en éducation sanitaire, non seulement pour les patientes, mais pour la famille et la préparation au rôle de parents et doit s'étendre dans certaines sphères de la gynécologie, de la planification familiale et des soins à donner à l'enfant. La sage-femme peut pratiquer en milieu hospitalier, en clinique, à domicile ou en tout autre endroit où sa présence est requise. »

Pour devenir sage-femme en France,  il faut suivre une formation de de 5 ans après le bac. Pour devenir sage-femme, il faut obtenir le diplôme d’État de sage-femme, qui se prépare en 4 ans dans une école de sages-femmes rattachée à un CHU, après avoir réussi la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé). Elle débouche ensuite sur le concours d’entrée en école de sages-femmes.

Depuis Juillet 2009 et la réforme dite "Hôpital, Patients, Santé, Territoires", les sages-femmes peuvent réaliser  des consultations gynécologiques préventives et de prescrire des moyens de contraception. Les sages-femmes sont depuis toujours au cœur de la vie des femmes et notamment au moment de la grossesse et des accouchements. Leur champ d'action est de plus en plus grand et va continuer à se développer au cours des années à venir.

 

Matériel de gynécologie

Compte tenu de la diversité des domaines de la gynécologie, Gyneas sélectionne et propose la plus large gamme de produits, de matériels et de dispositifs gynécologiques, afin de répondre au mieux aux besoins des gynécologues. Que ce soit pour les actes médicaux quotidiens ou pour équiper leur cabinet, Gyneas garantit un matériel de gynécologie de qualité. 

Les laboratoires Gyneas ont choisi et sélectionné pour les gynécologues du matériel de gynécologie pour toutes les spécialisations :

-          La gynécologie médicale : elle a pour objet le diagnostic et le traitement des maladies de l’appareil génital et du sein (maladies du sein, de l’utérus, sexuellement transmissibles…) ;  le dépistage, la prise en charge et le suivi des cancers génitaux et mammaires ; le traitement des troubles fonctionnels de la ménopause et du cycle de la contraception.

-          La médecine de la reproduction : est consacrée au traitement de la stérilité et l’infertilité du couple

-          La gynécologie-obstétrique : s’intéresse au suivi et à la surveillance de la grossesse, des maladies pouvant se déclarer durant cette période, à la prise en charge de l’accouchement et des suites de couches. 

-          La médecine anténatale : se concentre sur le développement du fœtus, sa morphologie, ses aptitudes physiologiques…

-          La chirurgie gynécologique : traitement des tumeurs bégnines ou malines

Experts depuis plusieurs années, les laboratoires Gyneas propose du matériel de gynécologie pour :

-          Les actes médicaux et chirurgicaux quotidiens, avec des sets à usage unique, afin d’apporter une réponse adaptée aux différents types d’interventions pour la gynécologie avec des conditions optimales de sécurité : spéculums de Cusco, spéculums de Collin, sets de pose et  de retrait DIU, sets de biopsie vulvaire, sets d’aspiration endo-utérine, sets de soin du cordon ombilical, sets pour la pose et le retrait d’un contraceptif sous-cutanée, hystéromètres, crochets DIU, pinces, ciseaux, ventouses obstétricale, instruments pour réaliser un frottis ou une biopsie.

Mais aussi des instruments réutilisables de précision et de qualité, afin de faciliter les interventions des gynécologues : pinces à biopsie, pinces retrait DIU, curettes de Kervokian , canules de biopsie utérine, spéculums endo-cervical de Kogan , spéculums de Cusco et de Pederso , spéculums de Collin, écarteurs vaginaux et valve, ciseaux réutilisables, hystéromètres et bougies, instruments obstétriques (lubrifiant et dégripant…).

-          La colposcopie, examen du col de l'utérus, du vagin et de la vulve permettant de détecter les lésions précancéreuses et cancéreuses : colposcope, pinces à biopsie, pinces à curetage, écouvillons et cupules, pinces à polypes, compresses hémostatiques

-          L’imagerie médicale, avec du matériel de haute technologie : échographes, hystérosonographies, mais aussi des consommables imagerie tels que des produits pour la protection des sondes, papiers thermiques, gels échographiques… 

-          L’équipement du cabinet, pour assurer le confort et la sécurité du patient et du médecin : fauteuils électriques et hydrauliques, petit mobilier, lampes d’examen LED ou halogènes, lecteurs de carte vitale, défibrillateurs, extincteurs et détecteurs, produits pour l’entretien du cabinet (essuyage, hygiène, désodorisants, huiles essentielles, savons et crèmes,…)

-          La désinfection et stérilisation, qui permet d’éliminer  tous les micro-organismes pathogènes présents sur votre matériel médical : autoclaves, bacs à ultrasons, bacs de trempage, lingettes désinfectantes, désinfection des mains, désinfection des surfaces et des sols…

-          La petite chirurgie : gels lubrifiants, blouses, tabliers, gants d’examens et doigtiers, draps d’examens, compresses, cotons, pansements

-          Le dépistage et le diagnostic : monitorings fœtaux, tests gynécologiques, tests urinaires, tensiomètres mécaniques, tensiomètres électriques, stéthoscopes, thermomètres, oxymètres de pouls, pèse-bébés, pèse-personne, impédancemètres

-          La pelvi-périnéologie, discipline médicale qui consiste en l'étude du périnée et qui traite les pathologies pelviennes et périnéales : pessaires cubes, pessaires de soutien, pessaires cerclage, dilatateurs vaginaux, matériel de rééducation, protection intimes, masseurs intimes, soins dermocosmétiques…

 

 

Matériel sage-femme

La sage-femme accompagne la femme avant, pendant et après l’accouchement. Elle exerce sa profession médicale, en ville, à l’hôpital ou en clinique.

Son rôle est d’assurer le suivi médical de la grossesse (échographies, examens…), le suivi psychologique de la future maman et sa préparation à l’accouchement classique ou en piscine, à travers différentes séances (exercices de relaxation, sophrologie, yoga…).

Pour exercer sa profession dans son cabinet médical, la sage-femme a besoin d’un équipement complet, performant et de qualité afin de garantir le confort  et la sécurité de ses patientes.

Compte tenu de ses missions diverses et variées, la sage-femme a besoin d’avoir un matériel médical gynécologique optimal et de haute qualité.

Prodiguer des soins de qualité est la priorité majeure des sages-femmes. Gyneas a  donc développé du matériel médical adapté aux sages-femmes et à leurs pratiques quotidiennes.

Afin de mener à bien son activité, la sage-femme a besoin d’avoir un équipement médical gynécologique de haute qualité. C’est la raison pour laquelle,  les équipes des laboratoires Gyneas étudient de près et choisissent le matériel médical sage-femme approprié qui offre un confort au patient et qui favorise aussi les meilleures conditions de travail des sages-femmes.

Que ce soit avant, pendant ou après l’accouchement, les sages-femmes seront-elles-aussi accompagnés grâce à un matériel gynécologique sage-femme pensée et conçue par et pour elles.

Partenaire des sages-femmes, Gyneas s’engage à offrir du matériel médical de qualité, performant,  qui répond aux besoins  des sages-femmes :

-          Le doppler fœtal : composé d’un casque et d’un petit boîtier, le doppler fœtal permet de détecter le pouls, d’écouter le cœur du bébé et de déceler des anomalies voire certaines pathologies gestationnelles. 

-          Le moniteur fœtal/cardiotocographe : permet de réaliser à la fois un enregistrement du rythme cardiaque fœtal et un enregistrement des contractions utérines. Le cardiotocographe est aussi utilisé pour suivre la croissance du bébé. 

-          Un échographe : appareil dont la technique d’imagerie est basée sur l’utilisation d’ultrasons, qui permet de dépister de nombreuses pathologies.  Grâce à une sonde, le médecin va pouvoir visualiser des images de l’intérieur du corps. L’échographie est également l’outil indispensable lors du suivi de grossesse et va permettre au médecin d’étudier avec précision la croissance du fœtus, détecter d’éventuelles anomalies et déterminer le sexe du bébé. Pour une meilleure précision, la sage-femme va utiliser un gel écho ou gel de contact. 

-          Une sonde vaginale : qui aide les femmes qui souffrent de vaginisme, et qui permet également la rééducation du périnée des jeunes mères. 

-          Un divan gynécologique : élément primordial pour rassurer votre clientèle mais aussi pour permettre de pratiquer tous vos examens dans les conditions optimales. Avec ou sans étriers, différents modèles de divans gynécologiques sont proposés pour que la sage-femme puisse préparer, à l’aide d’exercices, la future maman à l’accouchement mais aussi pour effectuer les soins et contrôles nécessaires. 

-          Instruments à usage unique : spéculums gynécologiques, spéculum Cusco, spéculum Collin, pinces de Chéron, pinces de Pozzi, pinces de Museux, ciseaux, brosses pour le col de l’utérus 

-          Consommables : gel pour échographie, gants d’examen, compresses, draps d’examen, doigtier, gel aqueux, protections de sonde échographique, 

-          Gamme de rééducation périnéale : suite à un accouchement les muscles sont fragilisés, les séances de rééducation périnéale permettent aux muscles de se tonifier. Les exercices effectués consistent à exécuter des contractions des muscles entourant le vagin et surtout les muscles releveurs de l'anus. Pour ce faire, la sage-femme va utiliser des pessaires, dilatateurs vaginaux, perles d’exercices, masseurs intimes, perles de rééducation périnéale,… 

-          Matériel de diagnostic : tests de grossesse, tensiomètres, stéthoscopes, détecteurs de pouls… 

-          Matériel pour la contraception : différentes méthodes contraceptives sont utilisées, c’est pourquoi Gyneas propose le matériel adapté à la contraception comme la cape cervicale contraceptive, le set de pose d’implant, le set de retrait d’implant, le set de pose de stérilet…

 

Contraception

La contraception correspond à l’ensemble des méthodes utilisées par la femme pour éviter la fécondation.  La contraception est prescrite par un gynécologue ou une sage-femme.

Plusieurs méthodes contraceptives sont utilisées :

La contraception hormonale :

-          La pilule : administration d’hormones par voie orale. La pilule de contraception est le moyen contraceptif le plus utilisé. Il existe deux types de pilules contraceptives : les pilules combinées qui contiennent un œstrogène et un progestatif, et les pilules qui sont uniquement progestatives. 

-          L’anneau vaginal : c’est un anneau très souple en silicone, d’environ 5 centimètres. Il est imbibé d’hormones et les diffuse dans les tissus vaginaux et dans le sang, assurant ainsi un effet contraceptif. Placé dans le vagin comme un tampon, il se garde pendant 3 semaines. 

-          L’implant contraceptif : c’est un petit bâtonnet cylindrique,  en plastique de 4 centimètres de long et 2 millimètres de diamètre. L’implant est inséré sous la peau du bras et va libérer dans le sang une hormone progestative de synthèse, pendant 3 ans. Il doit être posé et retiré par un praticien (un gynécologue, une sage-femme…).  

 

La contraception locale :

-          Le préservatif : c’est une gaine très fine, le plus souvent en latex. Il se pose et se déroule sur le pénis. Il permet d’éviter la rencontre des spermatozoïdes et des ovules, empêchant ainsi une fécondation. 

-          Le préservatif féminin : c’est une gaine cylindrique en nitrile ou en polyuréthane, qui possède un anneau souple aux deux extrémités. Il se place dans le vagin, et empêche le contact entre les organes génitaux de l’homme et de la femme, lors d’un rapport sexuel. 

-          La cape cervicale : c’est une sorte de capuchon en silicone, qui se place dans le vagin et qui vient recouvrir le col de l’utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l’utérus. La cape cervicale se pose soit au moment du rapport sexuel soit 2 heures avant. Il est préférable d’utiliser un gel spermicide lors de sa pose. 

-          Le diaphragme : c’est une coupelle en silicone ou en latex, qui se place dans le vagin, au contact du col de l’utérus. Le diaphragme empêche également le passage des spermatozoïdes à l’intérieur de l’utérus. Son efficacité est plus importante en association avec un gel spermicide. 

 

La contraception intra-utérine :

-          Le stérilet hormonal, appelé aussi Système Intra-Utérin : il se présente sous la forme d’un T, d’une taille d’environ 3 centimètres. La pose ou le retrait du stérilet hormonal se fait par un gynécologue ou une sage-femme. Le praticien va l’insérer dans l’utérus de la femme, et le stérilet va libérer un progestatif en continu (le lévonorgestrel). Le SIU protège contre une grossesse non désirée pendant 3 à 5 ans et peut-être retiré à tout moment par le médecin. 

-          Le stérilet au cuivre, appelé Dispositif Intra-Utérin : c’est un dispositif contraceptif au cuivre, en forme de T, qui mesure 3.5 centimètres. C’est un moyen de contraception qui ne contient pas d’hormones. Le DIU est placé par un gynécologue ou une sage-femme dans l’utérus de la femme. Le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs et provoque une légère inflammation de l’utérus. La paroi de l’endomètre se modifie et bloque la nidation.

 

Il existe toute une gamme de produits contraceptifs Gyneas, conçus pour les gynécologues ou les sages-femmes, praticiens qui accompagnent les femmes dans leur choix de contraception.

Découvrez la nouvelle méthode contraceptive FemCap, cape cervicale en silicone, qui bloque le passage des spermatozoïdes dans l’utérus. La FemCap s’utilise avec un gel spermicide.

Gyneas vous propose également :

-          des kits de pose ou retrait stérilet, au cuivre ou hormonal.

-          des sets de pose et de retrait d’implant.

 

 

Rééducation périnéale

Après l’accouchement, les muscles de la femme sont fragilisés.  Elle peut être confrontée à différents types de problèmes tel que : les fuites urinaires, l’incontinence, la descente d’organes…  Le plus souvent, des séances de rééducation périnéale sont prescrites après un accouchement, afin de tonifier les muscles du périnée ou du plancher pelvien. C’est la sage-femme ou le kinésithérapeute qui va procéder à la rééducation du périnée, à l’aide de trois techniques particulières.

La rééducation manuelle :

Cette méthode consiste à exercer des pressions légères  sur le périnée afin de provoquer la contraction du muscle. Pour cela, la sage-femme, utilise ses doigts et les introduit dans le vagin de la femme.

L’électrostimulation :

A l’aide d’une sonde vaginale reliée à un appareil et introduite dans le vagin, les nerfs du périnée vont être stimulés et vont se contracter. La sonde vaginale, envoie ainsi un courant de faible intensité pour stimuler les muscles du périnée.

Le biofeedback :

Technique plus récente, le biofeedback consiste à utiliser une sonde, mais sans stimulation électrique. Grâce à une courbe ou à des signaux lumineux, la patiente va pouvoir visualiser la contraction de son périnée, le conscientiser  et mieux comprendre le rôle qu’il joue.

Gyneas a sélectionné pour les gynécologues et les sages-femmes différents types d’accessoires  afin de les accompagner au mieux dans la rééducation périnéale :

-          Electrothérapie et biofeedback : Sonde anale à butée réglable, sonde anale, éléctrostimulateur

-          Rééducation manuelle : cônes vaginaux, boules périnéales, perles d’exercices Intimina, dilatateurs vaginaux…  

 

 

Pessaires

Le pessaire est un dispositif médical en silicone ou en plastique, que l’on va introduire dans le vagin pour remonter les organes et les replacer correctement. Le prolapsus, appelé aussi « descentes d’organes », est un problème gynécologique qui se déclenche lorsque l’utérus, l’urètre, la vessie ou le rectum ne sont plus soutenus et s’effondrent. Cela peut-être causé par un accouchement difficile, la ménopause, une intervention chirurgicale du bassin…

La rééducation périnéale va permettre de tonifier les muscles du périnée et va freiner l’évolution du prolapsus. Pour soulager ces dysfonctionnements périnéaux, le pessaire est très souvent utilisé par les gynécologues ou les sages-femmes.

Afin de répondre au mieux aux besoins différents des patientes, ce dispositif vaginal existe en en diverses matières (silicone, plastique, caoutchouc, latex…) et en plusieurs formes :

-          Le pessaire-anneau, généralement utilisé pour les femmes souffrant de problèmes d’incontinence urinaire ou de prolapsus léger (stade 1 ou 2). 

-          Le pessaire-Donut, plus épais que le pessaire-anneau, il permet de soigner un prolapsus de stade 3. 

-          Le pessaire-Risser et le pessaire-Smith, adaptés aux femmes qui ont une échancrure pubienne peu profonde.  

-          Le pessaire-Dish avec bouton, appelé aussi pessaire urétral bol au vu de sa forme, permet de soulager un prolapsus léger et l’incontinence urinaire. 

-          Le pessaire-Gehrung, utilisé pour soigner une cystocèle (descente de la vessie) et une rectocèle (hernie formée par le rectum dans le vagin). 

-          Le pessaire Gyn&Cube, de forme pyramidale, ce dispositif vaginal est proposé pour soigner l’incontinence urinaire lors d’activités sportives, de prolapsus, cystocèles ou rectocèles modérés. C’est l’innovation Gyneas ! La référence des pessaires depuis son lancement. 

-          Le pessaire-cerclage d’Arabin, conçu pour les femmes enceintes et utilisé pour soutenir le col de l’utérus, et pour maintenir le bébé tout au long de la grossesse. 

-          Le pessaire Tandem Cube, de forme cubique, il est proposé pour soigner un prolapsus utérin de stade 3.

 

Les pessaires de rééducation périnéale, existent en plusieurs tailles et modèles. Le gynécologue ou la sage-femme va déterminer le modèle le plus adapté à la morphologie de la patiente et va le mettre en place la première fois, en expliquant à la patiente la méthode pour le placer. Il est recommandé de le poser avec un gel lubrifiant afin de ne pas blesser les parois vaginales.

Pour le poser, le gynécologue ou la sage-femme va pincer avec ses doigts le pessaire, puis l’introduire dans le vagin dans le sens de la longueur.  Pour le retirer, il suffit d’introduire un doigt en crochet dans le vagin et le tirer vers l’extérieur.

Discrets et faciles à poser, les pessaires Gyneas, ont été conçus pour ne pas gêner la femme durant sa journée.

Découvrez toute la gamme de pessaires sur Gyneas, avec des modèles et tailles diverses s’adaptant à toutes les morphologies.