Le guide du « bien faire pipi »

Remerciements : Ce livret a été réalisé par l’équipe d’Urodynamique de l’hôpital PaulBrousse (Assistance Publique Hôpitaux de Paris). Pour toute information complémentaire n’hésitez pas à contacter le 01.45.59.33.94

Contrôlez vos habitudes mictionnelles

Avez-vous l’habitude d’utiliser la poussée abdominale lorsque vous urinez pour aller plus vite ? (réfléchissez bien…..)  OUI/NON
Lorsque vous êtes en dehors de chez vous, avez-vous l’habitude de vous asseoir sur les toilettes ?OUI/NON
Attendez-vous toujours le dernier moment pour aller aux toilettes ? OUI/NON
Pour vous, uriner est-il une perte de temps ? OUI/NON

Si vous avez répondu oui à au moins 2 de ces questions, c’est que vous n’avez pas les bonnes habitudes mictionnelles.

Si vous avez répondu en majorité non, félicitation vous êtes adepte du « pipi zen ».

Dans tous les cas ce dossier va vous permettre de mieux comprendre votre vessie et ainsi de mieux la préserver.

 

Pourquoi faut-il bien faire pipi ?

Faire pipi est un acte naturel et indispensable qui s’apprend. Et si le comportement n’est pas adéquat, il peut être à l’origine de troubles urologiques.

Il faut apprendre à aller faire pipi et à le faire bien car :

  • • si on se retient trop, les urines stagnent, ce qui entraine un risque d’infection urinaire, qui peut remonter jusqu’au haut-appareil  = les reins.
  • • si on adopte une mauvaise position, on utilise la poussée abdominale, il y a un risque de prolapsus (descente d’organe) et de fuite à l’effort.

 

Pourquoi faut-il s'asseoir pour faire pipi ?

Tout d’abord, il faut bien le reconnaître, c’est quand même plus confortable.

Ensuite, cela permet de bien vider la vessie, ce qui empêche la stagnation de l’urine et cela évite, par conséquence, les infections urinaires.

De plus, lorsqu’on ne s’asseoit pas sur les toilettes, on  utilise obligatoirement la poussée abdominale qui entraîne de nombreux troubles urinaires.

 

Pourquoi ne faut-il pas utiliser la poussee abdominale ?

La poussée abdominale, utilisée pour aller plus vite et ne pas d’asseoir, engendre un certain nombre de complications qui ne sont pas anodines au quotidien :

  •          • fuites urinaires pour des efforts de plus en plus faibles
  •          • envie fréquente aussi bien le jour et la nuit.
  •          • fuites urinaires aux rapports
  •          • urgences mictionnelles
  •          • pesanteur abdomino-pelvienne
  •          • infections urinaires à répétition.
  •          • descente du noyau fibreux central du périnée
  •          • cystocèle (descente de la vessie) et/ou rectocèle (descente du rectum)

 

En bref, comment faut-il faire pipi ?

La miction est un acte indispensable et naturel. Il est donc important de le réaliser correctement afin d’éviter des complications.

         → tout d’abord il ne faut pas attendre le dernier moment pour aller aux toilettes

         → il faut s’assoir sur les toilettes : si le lieu vous semble douteux, n’hésiter pas à mettre du papier sur la lunette cela vous évitera une gymnastique périlleuse.

         → s’installer confortablement

         → je me détends, je chante, je prends un livre, en bref je prends mon temps jusqu’à la dernière goutte.

         → surtout je ne pousse pas

         → je m’essuie dans le bon sens (de l’avant vers l’arrière)

 

Finalement ce n’est pas si simple que ça d’aller aux toilettes.

Surtout n’hésitez pas à en parler autour de vous, cela évitera bien des complications à votre entourage.  


Contactez-nous !

Notre service client est disponible du lundi au vendredi, de 9h à 18h
Service cabinets libéraux
Tél. : 01 34 04 88 88
Service cabinets hôpitaux et cliniques
Tél. : 01 34 04 88 88




NOS MARQUES