Guide Pessaire

Grâce à notre guide, retrouvez tous les conseils nécessaires au choix et à la mise en place du pessaire

Tableau récapitulatif des différents pessaires

Pathologies
Pessaires
Prolapsus
1-2°
Prolapsus
2-3°
CytocèleRectocèleIncontinence
urinaire
Béance
du col
Activité
sexuelle
Anneau X X
Dish avec bouton X X X
Donut X X X
Gyn & Cube X X X X X
Gehrung X X X
Smith X X X X
Hodge X X X X
Risser X X X X
Tandem X X X X X

Ajustement d’un pessaire

Il n’existe pas d’appareil infaillible pour déterminer la grandeur et le modèle idéal du pessaire requis pour un cas particulier. 
En fonction du type d’affection, de sa sévérité mais aussi de la physionomie de la patiente, le praticien sera le seul juge dans le choix du pessaire adéquat.
Avant même d’ajuster un pessaire, la patiente doit être informée qu’il n’est pas rare d’avoir à changer de grandeur ou de modèle de pessaire plus d’une fois avant de trouver le pessaire idéal. C’est la raison pour laquelle, la patiente 
doit revoir son médecin dans les 24 heures après le premier ajustement et à nouveau 72 heures après.
Par la suite, un suivi aux 4 à 6 semaines est recommandé tant que la patiente porte le pessaire.
A chaque visite, le pessaire doit être enlevé et la voûte vaginale inspectée de façon à s’assurer qu’il n’y a pas de réaction allergique ou de pression indue sur les parois vaginales. 
La plupart des pessaires sont trop difficiles à insérer ou à retirer pour que la patiente puisse le faire elle même, c’est pourquoi nous recommandons qu’il soit inséré et retiré par un professionnel de santé. 
Les pessaires de modèle CUBE sont les exceptions à cette règle. La patiente doit pouvoir l’insérer, le retirer et le nettoyer tous les jours elle même. 
Le pessaire utilisé doit généralement avoir la plus grande taille avec laquelle la patiente se sente confortable. 
L’expérience a démontré que pour réussir un bon ajustement de pessaire, il faut essayer les pessaires les plus fréquemment utilisées, à savoir 3 ou 4 tailles. 

Contre indications

- Présence d’infection pelvienne ou de lacérations
- La patiente n’est pas prête à collaborer (notamment pour le Cube)
- Une endométriose
- La décision d’utiliser un pessaire chez la femme enceinte est laissée au praticien.

Avantages du silicone

- Hypo-allergène
- Longue durée de vie
- Flexibilité
- Peut être stérilisé à l’autoclave 

Entretien du pessaire 

Le pessaire est enduit de poudre de qualité alimentaire. Il faut le laver avec un savon doux,
le rincer à l’eau et le sécher avant l’utilisation initiale.
1/ Pour la patiente :
Pour le pessaire cubique, chaque soir après le retrait du pessaire, la patiente devra le laver avec du savon liquide et de l’eau.
2/ Pour le praticien :
Pour ses essais le praticien devra stériliser les pessaires utilisés après leur utilisation. Après nettoyage, les pessaires GYNEAS se stérilisent à l’autoclave, 134°C, cycle prion.

Conduite à tenir lors de l'examen

Un examen pelvien doit être fait avant l'insertion ou l'ajustement du pessaire. Une première estimation de la grandeur peut être faite avec les doigts pour déterminer la largeur approximative de la voûte vaginale. Cette mesure est généralement à une ou deux tailles près de celle du pessaire idéal. Pour faciliter l'insertion, lubrifier le pessaire.
Après l'ajustement du pessaire, la patiente doit s'asseoir, se lever, tousser et s'accroupir légèrement. L'examen doit être fait en position debout pour s'assurer que le pessaire ne s'est pas déplacé. La patiente ne devrait pas sentir le pessaire dans cette position.
Le pessaire ne doit pas être trop petit car il pourrait tourner et être expulsé. 
Il ne doit pas être non plus trop grand car il pourrait être inconfortable par une compression trop importante.
Pour les pessaires d'incontinence, vérifier qu'il n'y ait plus de fuite après la pose et que la patiente n'a pas de difficulté à vider sa vessie.
Une bonne trophicité (lubrification et élasticité) est indispensable. Un traitement oestrogénique local (capsule vaginale et crème au niveau de la vulve) est fortement conseillé.


NOS MARQUES